Patchwork

Courtepointe Urban Cottage

Point détape à mi-parcours…

L’échéance pour cette courtepointe Urban Cottage se rapproche inexorablement : elle doit être terminée pour le tout début du mois de juillet. En outre, il s’agit d’opérer discrètement, pour ne pas gâcher la surprise d’anniversaire de mademoiselle Verveine.

Voilà pourquoi j’ai décidé de tester le Quilting As You Go. Comme la construction de cette étoile géante est basée sur un nine patch, je matelasse chacun des neuf modules séparément et à la main. Il ne me restera plus qu’à raccorder les morceaux au dernier moment.

Je trouve à cette méthode plusieurs avantages. Pour commencer, c’est très facile à transporter d’un endroit à l’autre. Comme, à l’heure actuelle, mon coin couture sert bien souvent de bureau à monsieur Verveine, je me délocalise au gré des emplois du temps respectifs de chacun.

Le format réduit des modules – une soixantaine de centimètres – est plus commode pour cacher mon ouvrage au fond du panier lorsque j’y travaille dans le salon. Je dois avouer qu’il m’arrive même de profiter de la maniabilité des pièces pour quilter pendant mes réunions hebdomadaires en vidéo conférence.

courtepointe Urban Cottage

Enfin, je trouve très confortable de ne pas suffoquer sous trois mètres carrés de molleton pendant mes séances de matelassage au jardin.

Ce gabarit en acrylique, c’est super pratique : en principe il est prévu pour quilter à la machine avec un pied spécifique, mais je l’utilise généralement pour marquer mes motifs avant de matelasser à la main. Lorsque j’essaie de dessiner moi-même des méandres, je n’en suis jamais satisfaite du résultat.

J’ai d’ailleurs inscrit des pochoirs sur ma liste de courses des prochains salons…

Pour le dos, heureusement que j’avais acheté les tissus en même temps que ceux du top. Avec la crise de la COVID-19, ça devient compliqué de se procurer des imprimés à motifs neutres. Ma mercière a ressorti tous ses coupons, même ceux qu’elle gardait dans l’arrière-boutique car ils étaient démodés et que personne n’en voulait. Maintenant tout s’en va comme des petits pains ! J’ai choisi des imprimés blancs sur fond noir.

Bon, j’arrête là mes bavardages, j’ai encore quelques séances de matelassage devant moi pour être à jour… À bientôt,

23 commentaires sur “Courtepointe Urban Cottage

  1. J’ai un plaid patch fait pour la 1ère fois l’année dernière avec des tissus de Noël, qui attend son matelassage. J’aurais dû faire comme vous, morceaux par morceaux, cela m’aurait facilité la vie pour cette toute 1ère !! J’adore vos articles, ils sont très motivant. J’apprends beaucoup.
    Bonne journée à vous !!

    J'aime

  2. Moi aussi j’adore tes articles motivants, Je ne connaissais pas ces plaques pochoirs à méandres. Je vais chercher où je peux trouver ça.
    cette courtepointe sera superbe.
    Sabine des Hautes-Alpes

    J'aime

  3. Apparemment, personne ne sait que tu es géniale et pleine de ressources pour détourner les objets :). Vivement le mois prochain qu’on puisse voir la totalité du plaid … Douce journée ma belle

    J'aime

  4. Hâte de voir le résultat, merci pour le partage de tes bonnes idées. c’est toujours un grand plaisir de te lire et d’apprendre des choses .Bonne semaine

    J'aime

  5. Je retiens l’idée du quilting pièce par pièce, c’est plus motivant et le poids sur les genoux en moins, hâte de voir le plaid de Melle, bon lundi, bisous.

    J'aime

  6. Je suis toujours admirative.
    En réunion visioconférence, je tricote ou je brode. Ça m’aide à écouter et ça m’occupe les mains.

    J'aime

  7. Ta Miss sera ravie sans nul doute. J’admire toujours autant ton matelassage….. J’avais vu sur le net ces gabarits pour aider à quilter mais je ne me souviens pas sur quel site…
    Bizzz

    J'aime

  8. Avant que je n’oublie : où se trouve ta mercière ?
    Car mon amie d’Issou me dit que sa boutique de laines a fermé, même sur MAntes; même à POissy ?
    Il faudrait qu’elle aille à VErnon, assez loin donc. Je sais qu’à Cultura on trouve du coton DMc mais elle est bien en panne

    Jamais je n’aurais deviné à quoi servait ce pochoir.
    C’est vrai que je me demandais comment assurer un tracé correct pour la couverure de bébé que je dois confectionner. Tu me donnes une idée, même en carton….
    Je me souvenais de tes tissus noirs mais pas des fleurs…Et j’aime bien les lettrines

    réunions en vidéo…notre staff ne l’a pas essayé, la Cheffe étant dans 2 structures à la fois…me reste 2 mois de travail mais il faut trouver une remplaçante, même à mi-temps

    J'aime

    1. on voit déjà bien le tracé de ton quilting, en sombre… Tu le laisseras tel quel ?
      As-tu un espacement privilégié pour les points ?
      et le fait de matelasser chaque patch au fur et à mesure ne crée-t-il pas des joints un peu faibles entr chaque ?

      J'aime

  9. Tu as bien raison, cette méthode de quilting « as you go » est géniale. Je l’ai souvent employée pour les réversibles bien sûr mais aussi pour des quilts de l’amitié, ce qui permettait de faire participer tout le monde de la même façon.
    Si j’avais connu cette méthode lorsque j’ai fait mon 1er sampler, il y a exactement 25 ans (pour l’anniversaire de ma fille moi aussi), je me serais évitée une belle tendinite à vouloir terminer à la date fatidique!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s