Couture·Travaux d'Aiguilles

Coudre une pochette à mug

Depuis plusieurs années, j’ai confectionné cette pochette à mug si souvent que je pourrais presque finir par croire que je l’ai inventée. Évidemment, ce n’est pas le cas. C’est à l’origine un modèle offert par une créatrice Australienne, Bronwyn Hayes, dont j’avais adapté les mesures en système métrique et traduit les explications .

Et croyez-moi, c’est déjà un sacré boulot!

Créatrice ou pas, un magazine m’a contactée récemment pour que je leur réécrive le tutoriel, en vue de leur hors-série Spécial Couture.

Comme le corbeau de la fable, je me suis sentie très flattée. J’ai donc consacré un temps précieux à refaire des photos, à reprendre mes explications en essayant de les améliorer, à rédiger une petite biographie, à casser les pieds d’une copine pour qu’elle fasse de moi une série de portraits sympas…

Tout ça en échange d’une contrepartie financière? Même pas. On m’offrait simplement un abonnement d’un an à la revue. Notez bien que si j’avais la bosse du commerce, je ne travaillerais pas depuis trente ans dans le secteur médico-social… À propos de gagner sa vie grâce à ses créations, je vous renvoie à l’excellent article de ma copine Cocopatch sur le sujet.

Bref! Finalement, la revue n’a pas utilisé mon pas-à-pas… Tout ça pour ça! Comme j’ai horreur du gâchis, j’ai décidé de vous en faire profiter ici.

Fournitures pour la pochette à mug
  • Deux tissus de coton imprimé assortis (soit deux fat quarters*, soit une hauteur de 30 cm pour chaque imprimé)
  • Un  tissu uni plus épais : toile de lin, tissu d’ameublement ou drap ancien (20 x 50 cm)
  • Du molleton léger
  • 8 centimètres de ruban de 3 mm de large
  • Un gros bouton 
  • Les fils assortis à vos tissus
  • Votre nécessaire de couture et votre fer à repasser.

*un fat quarter est une pièce de tissu pré coupée vendue dans les magasins de patchwork, il mesure traditionnellement 45 x 55 cm.

Attention: toutes les marges de couture d’un centimètre sont incluses. Choisissez préférentiellement un tissu sans sens, c’est plus facile à travailler.

1/ L’extérieur du sac à mug

Dessiner sur le molleton un rectangle de 15 x 45 cm, puis tracer des arrondis sur un des petits côtés à l’aide du fond de la tasse ou de tout autre objet rond. Couper sur le trait.

Disposer le molleton sur l’envers du tissu extérieur – coton imprimé –  et couper avec une marge d’un centimètre tout autour. Bâtir ou coller le molleton avec une colle spéciale en aérosol. Utiliser cette pièce comme gabarit pour couper la doublure dans le tissu épais.

Personnellement, je déteste faire des boutonnières. Donc, à cette étape, j’épingle au milieu du petit côté arrondi – le futur rabat – une boucle de ruban qui fait office de bride de boutonnage. On peut également attendre la fin et faire une vraie boutonnière, ou utiliser une attache pour cartable.

 2/ La pochette à dosettes

Cette étape est facultative si vous êtes comme moi une puriste: je ne bois que du thé en vrac, préparé le matin et tenu au chaud dans une bouteille thermos.

Couper un rectangle de 10 x 18 cm. Le plier sur le plus long côté, piquer tout autour en laissant une ouverture de 3-4 cm. Dégarnir les angles.

Retourner et repasser pour aplatir ; il est inutile de refermer l’ouverture, elle sera prise dans une couture. Épingler la poche à dosettes sur l’endroit du tissu de doublure, à 14 cm du côté arrondi.

Piquer sur trois côtés à 2 mm du bord : l’ouverture de retournement sera refermée du même coup. Attention au sens de la poche : l’ouverture de la poche à dosette doit être orientée vers le rabat.

Épingler endroit contre endroit la doublure – avec sa poche – et la partie molletonnée. Piquer au ras du molleton en laissant une ouverture de 7 ou 8 cm dans le petit côté à l’opposé du rabat. 

Cranter les arrondis et dégarnir les angles.

Retourner l’ensemble, bien marquer les angles et repasser. Faire une surpiqûre à 2 mm du bord : ça donne de la tenue et referme l’ouverture de retournement du même coup !

3/ Le sac douillet

Couper dans le tissu extérieur deux rectangles de 23 x 25 cm. Épingler le molleton sur l’envers des pièces ou utiliser de la colle en aérosol. Couper également deux rectangles de 23 x 25 cm dans le second tissu imprimé pour la doublure.

Coudre les deux pièces molletonnées endroit contre endroit sur trois côtés, en laissant ouvert le plus petit côté : le sac doit être plus haut que large. Coudre de la même manière les pièces de la doublure, en laissant cette fois une ouverture de 7 ou 8 cm dans la couture du bas.

Pour former les coins inférieurs du sac douillet et de sa doublure, découper un petit gabarit carré de 2.5 cm en bristol et l’aligner sur les coutures. Couper le carré.

Pincer le coin en alignant soigneusement les coutures et épingler. Piquer à un centimètre du bord.

Retourner le sac molletonné pour que ses marges de couture soient à l’intérieur. Laisser la doublure à l’envers. Disposer le sac molletonné dans la doublure : le tissu extérieur et la doublure sont donc endroit contre endroit.

Bien aligner les coutures latérales, et piquer le haut tout autour. Retourner le sac grâce à l’ouverture laissée dans la doublure et repasser. Refermer l’ouverture à points glissés et installer la doublure en bonne position. Faire un revers de 4 cm au sac douillet.

On peut surpiquer le bord du sac douillet mais ce n’est pas indispensable.

4/ La poignée

Couper une bande de 18 x 10 cm dans le tissu extérieur. Plier sur la longueur, piquer en laissant 5 cm d’ouverture au milieu.  Repasser en disposant la couture au centre, puis piquer aux extrémités. Retourner en formant bien les coins. Fermer l’ouverture à petits points glissés, repasser soigneusement et surpiquer à 2 mm du bord.

5/ Le montage 

Installer une tasse dans le sac douillet pour qu’il se tienne droit. Repérer son emplacement : à une douzaine de centimètres du bord droit du sac extérieur et à environ vingt-cinq centimètres du bord arrondi. La partie libre se glisse sous  le revers. 

Déterminer aussi l’emplacement de la poignée, à l’aplomb des coutures latérales du sac douillet, ainsi que la place du bouton. Marquer tous ces repères avec des épingles.

Coudre solidement la poignée en formant un petit rectangle et ses diagonales,  à environ 1,5 cm des bords.

Fixer le sac douillet par des points discrets aux quatre coins.

Coudre un gros bouton pour fermer la pochette.

Votre pochette à mug est terminé et je crois que vous avez bien mérité votre tea time !

38 commentaires sur “Coudre une pochette à mug

  1. Merci pour ce pas à pas très intéressant, que tu mets gentiment à notre disposition… ainsi que pour le lien vers l’article de Cocopatch, très éclairant lui aussi, révélateur de ce qui peut nous « handicaper » face à certaines créatrices Américaines (et pas seulement dans le domaine du patch…).
    Comme toi, le thé, pour moi, c’est en vrac…
    Belle journée, bises

    J'aime

  2. Je me rappelle de cette pochette! D’ailleurs j’en ai fait plusieurs déjà et grâce à toi😘. Ils te publieront probablement dans le prochain numéro 😉
    Bisous

    J'aime

  3. Cette pochette a mug je l’ai souvent faite aussi ! Et je les ai toutes offertes, du coup je me dis que je vais peut être m’en faire une juste pour moi 😍 ! Avec du tissu enduit à l’inter Histoire de la transporter au retour de son utilisation quand on peut juste la rincer! Bizzzz … et…. tu nous as manqué hier !!!

    J'aime

  4. J’ai moi aussi utilisé ce modèle lors d’un échange. Il n’est pas dis que je le refasse pas alors merci pour ce rappel. J’ espère que tu n’es pas trop déçu , et merci de partager ton tuto avec nous .

    J'aime

  5. Un bon souvenir cette pochette à mug, nous l avions cousu ensemble au club, Merci Muriel pour tes tutos et liens toujours très appréciés bisous

    J'aime

  6. C’est déjà pas mal un an d’abonnement gratuit 😉
    Nous avons été contacté pour une émission tv sur notre maison par TF1. Il n’y avait aucune contrepartie, même pas un bon d’achat dans une enseigne de bricolage….Maison, jardin, enfants, moi devions être sur notre 31 pour donner l’image idyllique et nous satisfaire de passer à la télé à une heure de grande écoute. C’était mal nous connaître , .( Je comprends l’intérêt uniquement pour ceux qui font chambre d hôtes ou travaillent dans la deco) ..ils ont été étonné que nous déclinions leur offre😂

    J'aime

  7. Hooooo génial ! Merciiiiiii
    J’avais effectivement imprimé le tuto en anglais pour réaliser cette pochette à mug. Et depuis, il attend quelque part dans un classeur.
    Merciiiiiiii pour ton tuto que je réaliserai bien vite.

    J'aime

  8. C’est super. Je te remercie beaucoup de partager. Quant à ton histoire elle n’est que le reflet de ce qui se passe aucun respect du travail bien fait. Mais bon on en profite hihi encore merci ! Bises

    J'aime

  9. Merci Muriel pour ces précieuses explications ; j’avais vu le tuto en anglais et je l’avais enregistré mais maintenant avec la traduction en français je n’ai plus d’excuses pour ne pas le réaliser

    J'aime

  10. Pas cool de la part du magazine ! j’espère qu’ils t’ont quand même offert l’abonnement !
    Merci pour ce partage. J’ai déjà fait cette pochette qui me sert pour les journées de l’amitié.

    J'aime

  11. Réalisé il y a quelques années dans le cadre d’un SAL broderie, je crois bien que c’est ma toute première oeuvre en couture. J’aime beaucoup ta version et merci pour celles qui voudraient se lancer à leur tour.

    J'aime

  12. je l’avais fait il y a 2 ans pr le cadeau de Noel d’une de mes belles soeurs et j’en en ai une autre qui boit du thé donc je vais en refaire un !
    j’avais brodé un set de table d’un motif palme assorit au mug inséré dedans !
    J’espère que le magazine ne va pas le faire paraître plus tard sans t’offrir l’abonnement ! ils en sont capables ! ou reprendre le tuto, le bidouiller un peu et le faire paraitre comme la création de quelqu’un d’autre !
    en tout cas merci !

    J'aime

  13. Très bon tuto bien détaillé.Merci.On ne peut pas toujours en dire autant des explications qu’on trouve dans certaines revues , qui sont incompréhensibles ou pleines d’erreurs.Inutile de préciser que je n’achète plus ces revues trop décevantes.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s