Couture

Pochette, lingettes et savonnette

Il en va de ce blog comme de la vie quotidienne : c’est difficile de conserver sa légèreté lorsque les médias tournent en boucle autour d’un sujet unique et anxiogène. Heureusement, la couture est une bonne manière de se changer les idées, tout en restant dans la thématique du moment…

Évidemment, dans mon cadre professionnel, la question des « gestes barrière » est toute l’année au cœur de nos préoccupations : proposer des séances de rééducation à des enfants en situation de handicap et soumis à des traitement médicaux, dans leur école ou à leur domicile, suppose une stricte observance des règles d’hygiène.

Mais il est souvent délicat de se laver les mains chez les autres… Dans les sanitaires des écoles, il n’y a généralement pas de serviette… Ni bien souvent de papier hygiénique.Au domicile des patients, utiliser les pièces d’eau – et entrer dans l’intimité de la vie familiale – est toujours une question délicate.

En temps ordinaire, je contourne la difficulté en équipant mon sac de travail d’un flacon de gel hydro-alcoolique et d’un petit vaporisateur de désinfectant pour les surfaces. Saviez-vous qu’il y a trois fois plus de bactéries sur votre clavier de PC que sur la lunette des toilettes de votre entreprise ? Oh, pardon, vous étiez peut-être en train de prendre votre petit-déjeuner…

Anticipant l’intensification des « gestes barrière » recommandés par les autorités, ma hiérarchie avait proposé depuis quelques jours déjà de nous équiper de savon liquide et de rouleaux d’essuie-tout. Je vous laisse imaginer l’encombrement et le manque de praticité dans le sac de travail.

J’ai donc préféré me confectionner mon équipement personnel, à savoir une pochette pour transporter une savonnette et quelques essuie-mains. Oui, j’avoue: tous les prétextes sont bons pour coudre une nouvelle pochette.

Mes essuie-mains sont déchirés dans un drap ancien un peu épais, et surfilés ensuite au point de zigzag avec un fil de couleur. Cette étape est d’ailleurs superflue car au premier passage au lave-linge, le bord déchiré se roulotte et ne bouge plus.

Mais cette touche de couleur me permet de différencier mes essuie-mains des carrés similaires – non surfilés – que j’utilise depuis longtemps en lieu et place du papier essuie-tout.

La doublure de la pochette délimite deux compartiments, ce qui m’évite de mélanger les essuie-mains propres avec ceux qui ont déjà servi dans la journée. Le soir venu, il me suffit de les passer au lave-linge avec le reste de la lessive.

Quant à la pochette à savon, c’est la jumelle de celle que j’utilisais durant mes nombreuses années de scoutisme. Un simple carré de drap à l’ancienne doublé de coton imprimé dont on replie les coins comme une enveloppe, avec une bride et un bouton pour la maintenir fermée. Rudimentaire, mais tout à fait pratique.

Prenez soin de vous et à bientôt,

42 commentaires sur “Pochette, lingettes et savonnette

  1. A la fois très malin et très esthétique, tout ce que j’aime ! merci pour le partage de l’idée… et puis, comme on a toujours besoin d’une petite pochette…
    Belle journée, bises

    J'aime

  2. Les idées les plus simples sont souvent les plus pratiques
    Des petites lingettes bien utiles dans une jolie pochette bravo ‘et
    Bonne semaine

    J'aime

  3. Un petit matériel joli et efficace par les temps qui courent. Merci pour ce partage. Toi aussi, prends bien soin de toi.🌷
    Sabine des Hautes-Alpes

    J'aime

  4. Le retour aux fondamentaux et à l’essentiel…..avec ce sympathique et fonctionnel duo lingette-savonnette…
    « I need a breath » hurle en ce moment la planète épuisée, puisqu’on ne voulait pas l’entendre!
    Il nous faut vite le comprendre !
    Douce semaine Muriel, sois vigilante!

    J'aime

  5. Comme toujours, ton ingéniosité m’interpelle ! Bon courage… Moi c’est domicile avec Pépette ! Je vais ressortir mes ouvrages ou mon tricot !
    Bises

    J'aime

  6. Merci Muriel pour ce petit tuto à la fois adapté à la situation mais également ĺà pour nous rappeler qu’il est toujours possible de recycler. J’ai une pile de draps anciens que je garde précieusement et dans laquelle je pioche pour toutes sortes de travaux : torchons, doublures, confection de tabliers de cuisine ou autres que je teinte ensuite.
    Très bonne journée à toutes !
    Et vive la couture, la broderie, le tricot qui occupent à la fois nos mains, nous évitant de toucher tout et n’importe quoi, et notre esprit !!!

    J'aime

  7. Un très bel ensemble qui allie efficacité et praticité. Je suis d’accord avec toi, on a toujours besoin d’une pochette supplémentaire 😉
    prends soin de toi également. Bises (on a le droit par écrit lol)

    J'aime

  8. Ta hiérarchie est bien attentive…
    En temps ordinaires, la mienne ne semble pas comprendre que travailler avec un ‘loto du souffle’, des pailles, instruments à vent, peut comporter des risques, ne serait-ce que de rhumes. heureusement j’ai un lavabo dans mon bureau, que j’équipe de serviettes avec un roulement de lavage, même si nous avons la plupart du temps des serviettes jetables; mais personne ne m’a jamais rien demandé (aunt au ménage, on peine à avoir 1h par jour !)
    mais on a annulé les prises en charge de groupe, on va voir ce matin….

    Tes pochettes/lingettes sont très jolies et même attirantes, et le tissu du drap semble en être très doux, au point de remplacer le papier absorbant !

    J'aime

  9. J’espère que ce vilain virus aura fait comprendre au gens qu’il faut se laver les mains régulièrement, te voici bien équipée pour lui tenir tête! attention à toi, bisous.

    J'aime

  10. Bravo pour ces bonnes idées, ce si joli équipement qui préserve ta santé et celle des autres … et la planète ! Merci pour ce partage et prends bien soin de toi ! Bonne et douce journée

    J'aime

  11. Bonjour, je crois que le nombre de pochettes vont rapidement se multiplier chez les couturières. De quoi s’occuper avec le reste de nos tissus. Bise

    J'aime

  12. Bravo Muriel joindre l’utile à l’agréable. Oui ce serait bien si cela donnait l’habitude aux gens de plus se laver les mains…on voit encore beaucoup de personnes ne pas le faire même en sortant des toilettes…hommes ou femmes d’ailleurs…la nature nous rappelle à l’ordre il faut en tenir compte…porte-toi bien et toutes rester chez vous si vous pouvez avec vos tissus etc…raisonnable pour nous et pour les autres…Amicalement

    J'aime

  13. Tu as raison !!! Ici je n’arrive pas à coudre entre les devoirs des 3… je tricote un peu car c’est plus facile d’abandonner un tricot sans arrêt.
    Prends soin de toi

    J'aime

  14. Waouh ! Tu m’impressionnes toujours.
    C’est ingénieux, simple, peu coûteux et te rendra bien service.
    Je travaille également mais j’ai beaucoup moins de risques d’attraper le virus que toi.
    Bon courage. Merci à toi et tout le personnel soignant.

    J'aime

  15. Moi qui n’aime que le savon plutôt que le gel lavant, je désespérais de ne pas trouver de boîte à savon comme celle pour aller en colo quand j’étais petite.
    Merci pour ton astuce. Que penses-tu de la doubler de tissu enduit ?
    Bravo de toutes façons !!!

    J'aime

  16. J’aime bien l’idée de la pochette pour le savon, merci pour le partage, j’ai du tissu enduit depuis longtemps en attente, la machine va être en action dès demain.
    bonne fin de journée, bien ventée chez nous dans le Loiret.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s