Patchwork

Le Patchwork au fil des jours

Comme celui que je vous présentais l’autre lundi, ce second livre en direct de Scandinavie est lui aussi une mine d’envies et d’inspiration.

Dès la première page, en lisant l’avant-propos de Trine Bakke, j’ai reconnu en elle une âme sœur. Moi non plus, je n’accroche pas les quilts au mur, je préfère de loin m’y emmitoufler sur le canapé, ou me vautrer dessus dans le jardin.

J’aime tout particulièrement les choix de tissus de Trine: beaucoup de vichy, de rayures, de petits pois qui donnent l’impression qu’elle a recyclé de vieux vêtements. C’est une habitude que nous, les quilteuses, avons tendance à négliger.

Il est tellement difficile de résister aux ravissants assortiments proposés sur les salons et dans nos boutiques.

Moi-même je n’utilise que trop rarement des vêtements usagés dans mes courtepointes. Pourtant, ça donne un petit côté patiné sympathique.

Je fais quand même une exception pour les vieilles chemises, que ce soit pour une courtepointe d’anniversaire ou un futur petit tapis.

Trine propose une très jolie adaptation d’un couvre-lit réalisé par Jane Austen, sa sœur Cassandra et leur mère. L’original – à droite sur le montage photo ci-dessous – est visible dans l’ancienne maison de l’auteure, transformée aujourd’hui en musée.

Trinne Bakker fait la part belle au montage sur gabarits, ce qui évidemment a tout pour me plaire. Ces variations autour du bloc Assiettes de Dresde figurent toutes deux sur ma liste d’envies:

C’est d’ailleurs ce livre qui a été mon moteur d’inspiration pour mon tout premier ouvrage en hexagones, le Jardin de Mamie.

Dans le jardin de ma Mamie, c’étaient bien souvent les oiseaux qui s’occupaient des semis.

Cela donnait lieu chaque été à un charmant fouillis en rose et vert.

Un mélange de fraisiers des bois, d’anémones japonaises, d’ancolies et de roses trémières…

Un fouillis qui n’est pas sans rappeler certaines de mes boîtes à projets d’ailleurs !

Toutes ces tonalités printanières sont réunies dans ma courtepointe Le Jardin de Mamie.

courtepointe jardin de grand-mère

Le modèle compte trente-et-un modules, qui sont constitués chacun de neuf hexagones : un cœur ocre, six pétales roses et deux feuilles vertes. Soit un total de six cent trente-deux hexagones, de six centimètres de diamètre.

fleurs en hexagones

De chalet savoyard en plage charentaise en passant par la Bourgogne, ce premier ouvrage en english paper piecing a accompagné toutes mes pérégrinations de l’année 2013. C’est ainsi que j’ai pu éprouver à quel point cette méthode d’assemblage est propice aux ouvrages nomades…

courtepointe jardin de grand-mère

Les hexagones sont matelassés un par un à six millimètres de la couture. Pour la bordure, j’ai juste suivi les rayures!

Le dos est une percale de coton couleur mastic, imprimée de fraises des bois et de cerises à clafoutis.

étiquette courtepointe

Une étiquette souvenir pour la touche finale – brodée avec des cordonnets de soie provenant de la travailleuse de Mamie, évidemment.

Voilà maintenant sept ans que chaque printemps, cette courtepointe prend place sur le canapé.

Je ne m’en lasse pas…

Et apparemment, ce n’est pas Iago, le chat des voisins, qui me contredira!

À bientôt,

28 commentaires sur “Le Patchwork au fil des jours

  1. Cet ouvrage est une merveille, je suis très admirative de tous ces petits tissus assemblés patiemment et des souvenirs qu’il évoque… tous mes compliments Muriel pour ce chef-d’oeuvre !

    J'aime

  2. Il est très touchant ce patch fleurettes de ta mamie et chargé de souvenirs… tout ce que j aime… je comprends que tu ne t en lasses pas… XOXO

    J'aime

  3. Je suis comme toi, j’adore tout ce qui est vichy, pois, rayure et je n’accroche pas mes patchworks au mur…. Mon problème est de savoir si j’ai assez d‘une vie pour faire tout ce que j‘ai voudrais faire😅. Ton top est sympa, tu travailles bien. Ton raccord en onglet avec les rayures est parfait, pas trop difficile à faire? J‘en aurais un à faire quand j’aurais fini de monter un en-cours.Bisous

    J'aime

  4. Un article rempli de tendresse et de patience.Que d heures à assembler patiemment ces bouts de tissu.pour moi c est toujours un moment de plaisir et de détente.bonne continuation et merci du partage

    J'aime

  5. 6 ans déjà pour ce bel ouvrage qui m’a inspiré et donné envie de me mettre aux hexagones, Chez moi aussi les pach agrémentent lits et canapés.

    J'aime

  6. Ah le quilt de Jane Austen ! Encore un qui m’attire comme un aimant. Je viens d’en voir une autre version dans le livre de Di Ford édité par Quiltmania.
    Et je suis complètement d’accord avec toi concernant les hexagones que l’on peut préparer et emmener partout avec nous pour assembler toutes ces jolies fleurs qui naissent entre nos doigts.
    Bon week-end !

    J'aime

  7. Ton quilt est super beau, je n’aurais pas ta patience c’est certain pour faire un pareil projet c’est pourquoi je suis doublement admirative, bonne journée, bisous.

    J'aime

  8. Bel article plein de tendresse et très joli patch jardin de grand mère…moi j’ai des patch aux murs et en fait un peu partout, j’aime trop ça en fait…et j’aime les hexagones comme toi pour le nomade mais aussi les yoyos et tous les petits bouts en général…Bonne journée ici sous le soleil comme chez toi sans doute aujourd’hui. Amicalement

    J'aime

  9. Le seul patchwork que je mets au mur est celui de Red Brolly : les Souhaits de Noël et mon appartement prend tout de suite un air de fête;
    Le jardin de ta grand-mère ressemblait beaucoup à celui de ma man coz

    J'aime

  10. Que de jolies tentations… comme j’aime ce joyeux mélange si coloré et si « vivant »… bien sûr que les ouvrages ne sont pas faits pour être accrochés au mur, il faut qu’ils vivent leur vie…
    Ma grande vient de m’en faire un splendide, tout juste sorti de son imagination…
    Belle soirée, bises

    J'aime

  11. Le jardin de ta Mamie est une splendeur, ton ouvrage lui rend un très bel hommage. Je n’accorche pas non plus le peu de mes ouvrages en patch sur les murs. Ils servent tous.
    Merci pour le partage du livre.
    Bizzz

    J'aime

  12. Très bel ouvrage qui donne envie j’avoue que j’adore le paper piercing moi qui débute je trouve cela tellement plaisant de s’amuser avec les bouts de papier et le tissus les fleurs fleurissent et je remplie les boites 😉 j’adore ton jardin de Mamie avec ses belles couleurs merci pour tes belles idées belle soirée bises

    J'aime

  13. Je ne connais ce livre mais l’aperçu que tu nous devoiles donne envie de le feuilleter. Les hexagones ça je connais ! Les miens sont un peu plus allongés mais le principe est le même, j’adore cette méthode.
    J’ai eu la chance de visiter la maison de Jane Austen et de pouvoir admirer ce quilt, une merveille, surtout quand on imagine l’éclairage à l’intérieur des maisons à cette époque et leur boîte à couture certainement moins bien garnie que les nôtres…
    Merci Muriel pour ce bel article.

    J'aime

  14. J’aime ta façon de nous raconter ce patch, avec l’inspiration des couleurs du jardin de ta grand-mère.
    J’ai commencé le patch à l’automne dernier avec un groupe qui ne fait pas de style Country mais plutôt de la création textile contemporaine, Pour créer un mur – exercice commun à chacune – je me suis lancée dans les hexagones, mais les ai pris en grippe pendant le montage car cet ouvrage moderne destiné à une future exposition, ne me plaît pas.
    Comme pour ton dernier article, j’ai commandé le livre que tu nous montres, ayant un penchant naturel pour le Country et les ouvrages chaleureux. Je crois que ce sera le moment de me réconcilier avec les hexagones.
    Bravo pour cette magnifique courtepointe, si douce et belle.
    Sabine des Hautes-Alpes

    J'aime

  15. C’est un travail de folie, notamment en raison des héxies blancs, mais quel travail à la fois chaleureux et aéré ! du coup on dirait presque que tu l’as quilté, avec le matelassage un à un.
    et quelle jolie étiquette !

    J’aime beaucoup les larges rayures de la couverture du livre, et surtout les assiettes de Dresdes en pastel, mais pas du tout le JAne Austen avec ses losanges qui fanent les couleurs.
    le quilting des assiettes de Dresdes me plait beaucoup, ces volutes…je crois que tu en avais fait très simple comme des bourrasques de vent ? le fais-tu toujours à la main ?
    j’ai hâte de me mettre à la couverture de bébé où je vais tenter de quilter des alvéoles

    J'aime

  16. Ton jardin de Mamie est vraiment très beau. C’est vrai qu’il faut recycler nos vieilles chemises et autres et ça fait parti de l’histoire du patch. En ce moment je fais un Dear Jane et je pense que celui là finira sur mon mur.
    Bises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s