Travaux d'Aiguilles

Les fleurs du confinement

Au début de l’année 2020, je me suis lancé un défi personnel : réussir enfin à maîtriser le crochet. J’ai appris les points de base quand j’étais jeune, mais faute d’une pratique régulière, j’ai peu à peu tout oublié. Chaque fois que je vois une copine arborer un joli châle ou semer un peu partout des petites fleurs de fil, ça me titille…

Évidemment, vous savez ce qu’il en est des résolutions de début d’année. C’est facile de les prendre, c’est plus difficile de les tenir. Lorsque l’état d’urgence sanitaire a été décrété mi-mars, je n’avais pas encore beaucoup avancé sur le sujet. J’avais juste emprunté un livre à la médiathèque, et crocheté deux ou trois petites fleurs pour recommencer à apprivoiser le geste.

Vous me direz qu’il existe de nombreux tutoriels en vidéo, mais je suis plus à l’aise en général avec des photos.

Quoi qu’il en soit, cette période de confinement a été un bon prétexte pour pratiquer avec plus d’assiduité, en me décidant de crocheter une fleur par jour. J’avais heureusement acheté quelques semaines plus tôt un assortiment de petites bobines de coton dans les teintes pastel.

fleurs au crochet

Au départ, j’imaginais un bouquet d’une quinzaine de fleurs, mais il a fallu très vite me rendre à l’évidence : mon entraînement était amené à se prolonger…

Je crois pouvoir dire que je suis aujourd’hui capable de crocheter une fleur les yeux fermés.

Au bout de quarante-huit jours*, il a bien fallu renoncer à mon idée de bouquet et imaginer une autre utilisation. C’est donc une guirlande de fleurs – assemblées à l’aide de fil de pêche – qui témoignera dans mon coin-atelier de cette étrange période.

guirlande de fleurs au crochet

Maintenant que je me sens un peu plus confiante avec un crochet, j’ai d’autres projets… Mais il me faudra d’abord étoffer un peu ma gamme de coloris et de matières.

À bientôt,

*ma comptabilité ne prend pas en compte les dates officielles mais mes propres contraintes professionnelles, qui ont marqué le début et la fin de la période.

17 commentaires sur “Les fleurs du confinement

  1. Il m’est impossible d’ouvrir le lien de cet article… Bonne nuit

    Céline Chevessier Demain n’est pas à découvrir Il est à inventer dès aujourd’hui

    J'aime

  2. Bravo tu n’as pas commencé par le plus simple mais elles sont très réussies tes petites fleurs
    Le crochet est pourtant une technique plus facile que le tricot. C’est mon avis personnel mais j’ai appris le crochet si jeune (avec un gros lap de temps sans en faire mais c’est comme le vélo….)
    Le prochain projet : un sac, une étole, des petits animaux … ????
    bises
    violine

    J'aime

  3. très jolie ta guirlande dans ces couleurs pastels de quoi décorer encore un peu ton atelier.
    Bonne journée,
    Amicalement

    J'aime

  4. Je sens que tu vas faire autant de merveilles avec de la laine qu’avec des tissus . Bonne journée 😀

    J'aime

  5. Voici une belle guirlande de fleurettes. J’ai beaucoup crocheté pendant mon adolescence, des napperons, des nappes… Certains de mes ouvrages sont dispersés ici et là dans la maison, beaucoup ont été offerts.
    Biz

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s