Appliqué·Patchwork

Histoire de courtepointe: Friendship

Dimanche dernier, en sortant mes courtepointes de Noël de leur coffre, je me suis amusée à poster la photo de la pile sur Instagram. Quelqu’un m’a alors réclamé une photo des courtepointes dépliées. Je vous ai déjà présenté l’an dernier la Roue du Charpentier – en bas de la pile – que d’ailleurs mes plus anciennes et fidèles lectrices connaissaient déjà pour l’avoir découverte à l’époque sur mon ancienne plateforme d’hébergement. Si vous connaissez aussi déjà Friendship, la seconde courtepointe, j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette « rediffusion ».

courtepointes de Noël

Un quilt de légende

Voilà bientôt dix ans, je feuillette le livre Quilts de Légende dans une librairie. Il est consacré aux modèles créés par les designers de Moda Fabrics.

En général, chaque collection de tissu est accompagnée d’un ou plusieurs modèles destinés à la mettre en valeur.

Un certain nombre de ces collections sont consacrées à une cause caritative : Love, Compassion, Charity…

J’ai un coup de cœur immédiat pour une merveille de courtepointe rouge et blanche. La collection associée s’appelle Friendship.

courtepointe Friendship Howard Marcus

Quelques semaines plus tard, je croise de nouveau cette courtepointe dans un reportage photos consacré au Carrefour Européen du Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines.

C’est un signe que m’envoie l’univers, non?

Il s’agit de la reproduction d’un ouvrage réalisé aux environs de 1880. Ce quilt de collection est composé de rosaces dans les tons rouges appliquées sur des fonds clairs.

Sur la photo ci-contre, la courtepointe ancienne est celle qui est disposée sur le lit.

On appelait cette sorte de courtepointe un signature quilt : toutes les quilteuses ayant participé à sa confection avaient inscrit leurs noms sur les espaces blancs. On pense qu’il s’agissait d’un cadeau de noces.

Au mur, c’est la reproduction moderne.

Pour promouvoir la gamme de tissus Friendship dessinée par Howard Marcus, Moda Fabrics propose alors ce modèle en téléchargement libre sur le site de Fat Quarter Shop. Il n’utilise d’ailleurs qu’une petite partie de la gamme de tissus, qui comptait une trentaine d’imprimés dans différentes couleurs.

courtepointe Friendship Howard Marcus

À l’époque – en 2012 – je suis à deux doigts de commander le kit pour mon anniversaire. Mais j’ai toujours des craintes avec les assortiments : je trouve les ouvrages conçus avec une collection de tissus un peu trop homogènes par rapport aux courtepointes confectionnées avec des fonds de tiroir. Je crains également qu’à l’arrivée, le tissu soit trop orangé pour mon goût : j’ai reçu un jour un tissu jaune paille alors que je croyais avoir commandé du beige. Depuis, je suis devenue circonspecte avec les achats par correspondance.

Donc, je me contente de télécharger les explications et je rassemble tous mes coupons rouges. Je décide aussi de rétrécir légèrement le modèle, qui est censé mesurer quasiment deux mètres. Un mètre cinquante, ce sera plus adapté à mon canapé et à la taille de certains de mes coupons de tissu.

Au courant du projet, quelques copines enrichissent alors ma collection : pour rester dans l’esprit de l’original, ce sont essentiellement des reproductions de tissus anciens. Le fond écru est une semis de petites feuilles ton sur ton, très intemporel.

Un peu de technique

Tutoriel appliqué freezer paper

Les rosaces sont appliquées à l’aide de freezer paper collé sur l’envers du tissu. Les quatre « pétales » et le cercle central sont évidés pour laisser apparaître le fond clair par dessous. Les marges de coutures sont crantées et rentrées à la pointe de l’aiguille avec un point glissé, le papier me servant de guide pour les courbes. Quand la rosace est entièrement appliquée, je retire le tissu de fond sous le motif pour décoller le papier.

courtepointe Friendship gabarit

Pour reproduire fidèlement les vingt-cinq rosaces sur le papier, j’utilise un gabarit découpé dans du rhodoïd. Je suis plus à l’aise qu’en décalquant le motif.

Un ouvrage de longue haleine

courtepointe Friendship

Ensuite, il s’agit d’assembler tous ces blocs avec des bandes et des cabochons. C’est une étape plus rapide puisqu’elle peut se faire à la machine. Comme souvent, d’autres ouvrages plus ou moins imposants viennent s’interposer et Friendship se laisse parfois un peu oublier.

Il me faudra un bon moment pour trouver le tissu du dos qui me convienne – toujours une reproduction d’ancien. Quelques cogitations également pour choisir le matelassage qui le mettra en valeur : des volutes et des motifs en amandes en écho aux appliqués. Plus un quilting au ras des coutures, pour assurer sa longévité. Bref, quelques heures de travail… Heureusement que j’adore ça!

courtepointe Friendship

Au printemps 2015, la perspective d’une quilting bee entre amies me donne le coup de fouet nécessaire pour le terminer afin de le leur faire admirer.

étiquette courtepointe Friendship

Honte sur moi : au moment de « rediffuser » cette courtepointe, je réalise que je ne m’étais jamais préoccupée de l’étiqueter. Mieux vaut tard que jamais!

courtepointe Friendship

Je peine à trouver des spots sympas pour photographier mes ouvrages – sauf quand ma copine Marguerite Chiffons me prête gentiment son jardin. Hélas, elle habite à plus de vingt kilomètres. Alors vous verrez plusieurs fois mon tas de bois durant les prochaines semaines. Je peine également à trouver la luminosité propice, question de saison. Ci-dessous une photo prise un jour de printemps et de lessive!

courtepointe Friendship

Affaire de goûts ?

J’aimerais maintenant ouvrir une longue parenthèse car j’ai une interrogation au sujet de cet ouvrage. Et ce n’est pas la première courtepointe avec laquelle ça m’arrive…

Récapitulons: ce modèle a été offert sur le site de Fat Quarter Shop, publié dans le livre Quilts de Légende, exposé à Sainte-Marie-aux-Mines, et les instructions pour le confectionner ont paru dans la revue Magic Patch n°98 en mai 2012. Autant d’opportunités – dont l’une était gratuite – pour qui souhaitait le confectionner. Néanmoins, depuis huit ans, je n’ai jamais réussi à trouver les photos d’autres interprétations que la mienne, y compris sur des sites américains. Je passe pourtant beaucoup (trop?) de temps à consulter des blogs consacrés au patchwork.

On voit certains modèles interprétés à l’infini : le Dear Jane, le Farmer’s Wife ou la Passacaglia pour ne citer qu’eux. Parallèlement, d’autres modèles tout aussi désirables à mes yeux semblent passer totalement sous les radars. Et pourtant, ce n’est pas l’exposition médiatique qui lui a fait défaut!

Vos avis sur cette question m’intéressent, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires ou en privé – même pour critiquer mes goûts en matière de courtepointe ! Si mes rediffusions vous cassent les pieds, vous avez aussi le droit de le dire. Bonne journée,

PS – J’ai omis délibérément de renseigner les liens, puisque le modèle n’est plus disponible, comme d’ailleurs la gamme de tissus.

44 commentaires sur “Histoire de courtepointe: Friendship

  1. Je le trouve juste superbe !!
    effectivement, certains modèles paraissent plus sous les feux de l’actualité que d’autres, tout aussi, voire plus jolis…
    Je crois qu’en la matière, tu dois écouter ton (tes) coups de cœur, sans chercher à comprendre s’il est populaire ou s’il le deviendra, retenir que ce qui est important, c’est qu’à un moment X, il t’a fait de l’oeil, et que tu as décidé de le mettre dans ta liste… en fait, parmi la multitude d’ouvrages proposés, pourquoi se décide-t-on pour l’un plus que pour l’autre ?? il se produit une sorte d’alchimie qui fait battre le cœur et démanger les mimines, et on se dit « celui-là, il me tente bien »… parfois, il reste dans le classeur à idées, parfois, il en sort et il est réalisé, parfois, on se demande après coup pourquoi on l’a sélectionné… je crois qu’il faut donner sa chance à chacun de nos coups de coeur, même s’ils ne dépassent pas le stade de l’idée…
    En tout cas, je te le redis, je le trouve vraiment superbissime…
    Belle journée, bises

    J'aime

  2. Il est vraiment magnifique ! Et soyez heureuse… vous n’êtes pas copiée. Vous possédez un quilt quasiment unique. Encore bravo !

    J'aime

  3. Mais oui tu peux continuer à nous montrer tes anciens quilts !! On ne s en lasse pas !! Et surtout continue de suivre tes coups de coeur sans te préoccuper de la mode bisous

    J'aime

  4. il est magnifique, j’aime les quilts de 2 couleurs, il est vrai qu’il y a tant de merveilleux motifs de quilt,

    J'aime

  5. Nous casser les pieds ? Certainement pas c’est un plaisir !
    Cette courtepointe est magnifique tes tissus très beaux. J’attends la suite De tes trésors avec impatience. Belle journée !

    J'aime

  6. Au diable la renommée, vive la beauté !!! Quant à la photo sur le tas de bois, je la trouve très belle, et le rustique du bois va très bien avec la finesse de l’ouvrage, ne change rien 🙂 Douce journée ma belle

    J'aime

  7. C’est un magnifique ouvrage ,et même s’il n’a pas le devant de la scène , il vaut le détour. . Beaucoup de travail sur cet ouvrage , c’est peut être pour cela qu’il n’a pas eu tout le succès qui lui est du. Il est beau en rouge , mais je le vois bien en ton automnal aussi

    J'aime

  8. wahou superbe !
    tes rediffusions sont un bonheur …. n’arrête surtout pas 🙂
    Pour ma part, ce quilt est somptueux mais je ne me sens pas de taille à réaliser pareille courtepointe !
    Lorsque je serai retraitée, peut-être mais là, je ne consacre pas assez de temps au patchwork.
    Bravoooo à toi, il est sublime

    J'aime

  9. je trouve ce quilt très beau;pour moi,évider les 4 pétales et le cercle central,puis rentrer le tissu avec des jolis points ,peut poser problème(en plus il faut le faire 25 fois)dommage car le résultat est splendide

    J'aime

  10. Ton quilt est très beau et j’ai apprécié tes explications et tes photos car je te l’avoue je ne me souvenais plus de lui. C’est bien de mettre à nouveau en avant un joli quilt . On ne le fait pas assez souvent.
    Pour répondre à ta question, je pense que comme beaucoup d’autres domaines, nous sommes sous influence …des fabricants de tissus les plus connus, les éditeurs qui mettent en avant des créateurs ou créatrices dont les collections sont présentées à la vente par les premiers…bref, le patchwork est une industrie. Heureusement, avec internet, nous pouvons quitter les sentiers battus et découvrir de petites merveilles

    J'aime

  11. C’est superbe ! J’ai aussi le livre de Moda mais reproduire en appliqué 25 fois le même motif et de plus assez délicat doit en arrêter plus d’une, me semble-t-il ! Bravo à toi pour ta persévérance. Et rassure-toi, il est toujours intéressant de revoir des articles plus anciens. Notre mémoire n’emmagasine pas tout.

    J'aime

  12. Encore un bel ouvrage que tu nous fais voir, j’aime beaucoup. Tu peux continuer le défilé qui me donne envie à chaque fois. Bises Mamijo

    J'aime

  13. Ton quilt est magnifique ! Bravo pour tes écrits que je lis avec plaisir.
    PS ; Je ne loupe pas un seul Carrefour européen du Patchwork. L’ambiance est trop belle et les lieux d’expositions si joli. Ca m’a manqué cette année puisqu’il a été annulé, cause Covid.

    J'aime

  14. Tu peux nous montrer et re-montrer tes quilts autant de fois que cela te plaira puis que c’est un vrai plaisir d’en profiter et re-profiter

    J'aime

  15. J’adore !
    Je suis comme beaucoup, mes coups de coeurs se succèdent, certains tombent dans l’oubli, une mode chasse l’autre ; je stocke les idées, les revues, les livres, les salons quoique cette année :-), les tissus, je me « prépare un kit », me disant plus tard … voire beaucoup plus tard … voire jamais, mes gouts ont changé, trop sollicitée ?
    J’aime bien les modèles avec des blocs répétitifs car on peut le décliner comme on veut, du coussin à la grande courtepointe.
    Merci de nous remettre en mémoire ton friendship, il va peut-être redevenir « à la mode » grâce à toi, donner l’envie.
    Très belle semaine
    Marie

    J'aime

  16. c’est un très bel ouvrage (même si je ne suis pas patchwork). Chacune ses couleurs, chacune ses envies, le principal c’est que cela te plaise à TOI !!! et bravo pour la conception, que d’heures passées !!
    bises
    violine

    J'aime

  17. Il est magnifique ! Et non, on ne se lasse pas de revoir tes quilts.
    Je me suis essayée à l’appliqué inversé et ce n’est pas mon fort. J’ai réussi à finir mon sapin mais je ne pense pas en refaire d’autres.

    J'aime

  18. Pour moi, c’est une découvert et je suis admirative! Quelle persévérance! J’aime beaucoup ses tons chauds et le fait d’avoir utilisé un tas de tissus différents dans le même ton. Belle semaine!

    J'aime

  19. Je me souviens de ta courte pointe. J’étais très assidue sur ton ancien blog. Tes patchs anciens ne sont absolument pas obsolêtes, c’est un vrai plaisir de les revoir. A la décharge du net, tout va vite, les couleurs, les motifs… les tissus sont aussi victimes des diktats de la mode/société… de fait on ne voit que des modèles faciles ou tu coupes et tu couds rapidement… et le moderne si j’ose dire fait sa place ! C’est clairement lassant de toujours voir les mêmes modèles. Je trouve que le patch n’a plus le charme d’antan… cela n’engage que moi.
    Perso j’aime beaucoup les quilts anciens, l’appliqué et la couture main… un dinosaure je suis !

    J'aime

  20. Oh oui ! Tu peux nous montrer tes anciens patchworks ! J’adore !
    Je m’y mets doucement, seulement avec des carrés pour l’instant. Je ne veux pas me précipiter.
    Très beau plaid !
    Bisous
    Bon après-midi !

    J'aime

  21. Merci de nous avoir fait redécouvrir ce modèle, ce patch est magnifique et votre article est très intéressant. Je suis une grande fan des tissus rouge de French général qui ont un petit côté ancien que j’aime particulièrement.
    Je pense que les appliqués ont moins de succès chez nous, peut-être parce que nous ne savons pas trop comment nous y prendre. Le Dear Jane reste un mystère. Cette technique du papier freezer qu’on retire ensuite est très intéressante.
    OK pour la suite, je signe tout de suite.

    J'aime

  22. Je n’ai pas flashée sur les couleurs de celui exposé mais en voyant le tien en rouge alors là je craque, le choix des tissus est capital pour obtenir un joli plaid, je ne suis pas assez féru en patchwork pour te donner mon avis sur les questions qui te titillent, je pense qu’il faut tout simplement que tu cedes à tes envies et non à l’air du temps, bel aprem Muriel et bravo pour ce bel ouvrage, bisous.

    J'aime

  23. hé non tu nous casses pas les pieds ! il est superbe mais je le ferais jamais ! rien que les appliqués me donnent des sueurs froides ! ce n’est pas ma tasse de thé !
    je suis plutôt orientée quilt contemporain… j’essaye de persuader ma marmaille qu’un beau quilt ne ressemble pas à un truc de mémé ! Mon dernier 4e du nom a trouvé beau un quilt plein d’arrondis et ca tombe bien, j’ai très envie d’en faire !!! je crois que je vais succomber à la proposition du QAL arrondis ! il faut que je me trouve des gabarits qui soient utilisables au cutter circulaire ! on gagne du temps à la coupe !
    je me régale déjà avec mes set B & D ! qu’est ce qu’on coupe, monte et assemble vite ! et pile poil !
    quilte bien ! sinon marguerite chiffons a une boutique ? Ou c’est ta copine riche en chute chez qui tu t’approvisionnes ?

    J'aime

  24. Très bel ouvrage. Vu mon niveau je suis bien incapable de le faire…
    Que ce soit le patch ou la broderie ou d’autres domaines, les fabricants, les éditeurs etc savent parfaitement bien mettre en avant certains ouvrages que l’on voit fleurir partout ensuite. Mais en cherchant, en feuilletant on a des coups de cœur. Je pense souvent à mon tiroir de fiches de point de croix qui déborde de ces fameux coups de cœur…. !! Et ce ne sont pas forcément des modèles que l’on retrouve partout sur la blogosphère (je ne vais pas sur instagram mais je suppose que ça doit être pareil). Pour moi peu importe si c’est un ouvrage connu ou non. Tu t’es fait plaisir en le faisant et nous on se fait plaisir à le regarder.
    Biz

    J'aime

  25. Quel plaisir encore de lire ton article si bien documenté et les commentaires qui vont avec. C’est sympa aussi de partager la technique.
    Ta courtepointe est une merveille !
    Sabine des Hautes-Alpes

    J'aime

  26. Il est superbe mais effectivement demande beaucoup de travail donc beaucoup de temps ce qui nous manque à toute, pour commencer un tel ouvrage il faut avoir un gros coup de cœur. C’est bien si toi tu l’as eu et que tu as réussi à mener ton projet jusqu’au bout. Merci pour tes articles et tes astuces de travail. Bonne journée, Amicalement

    J'aime

  27. Pour ma part, je ne me lasse pas d’admirer vos magnifiques ouvrages, cela me fait rêver à de nouveaux projets !
    Merci même si c’est une rediffusion, j’apprécie beaucoup. Merci pour ce temps passé à nous ravir les yeux.
    Bonne journée.

    J'aime

  28. c’est une découverte pour moi et quelle découverte! ouvrage splendide! de plus , je suis une inconditionnelle du rouge. Bravo!

    J'aime

  29. Personnellement je suis très admirative de ce que tu réalise, ça me paraît tellement compliqué à faire !
    Bel après-midi
    Cathy

    J'aime

  30. Bonjour Muriel
    Ta courtepointe est splendide, tes rouges sont tous bien choisis.. et elle illustre parfaitement cette saison festive et chaleureuse
    j’avais acheté le livre et j’ai réalisé un quilt médaillon en rose et marron…. il n’est pas encore quilté…
    Pourquoi y a t’il un engouement pour un ouvrage et pas un autre, ce n’est pas toujours explicable… il doit falloir plusieurs conditions et une parution dans un magazine largement diffusé en est probablement une, aussi une volonté commerciale de certains magasins sûrs de miser sur le bon cheval .. et ensuite si plusieurs dizaines de quilteuses reproduisent et diffusent leur quilt , il ne faut pas y voir une volonté de « bourrage de crâne « mais le souhait de partager une progression.
    Je propose à toutes celles qui « subissent  » certaines campagnes de quilting de se désengager des réseaux sociaux ou de mieux sélectionner leurs abonnements ;-))) Et Les engouements massifs pour des ouvrages , ou des tissus ont existé de tous temps, même lorsque les réseaux n’existaient pas
    Merci pour tes jolis articles , ton travail très fouillé!
    Véronique

    J'aime

  31. Magnifique ouvrage. Et merci pour la partie technique de l’appliqué. Je ne sais pas ce qui fait le succés d’un ouvrage plus que d’un autre. Pour ma part j’ai commencé le patch il y a 4 ans, et sur mon Dear Jane actuellement en cours, ce fut un vrai coup de coeur , avant de savoir qu’autant de personnes le faisait !
    Bises

    J'aime

  32. Je n’ai rien contre de la rediffusion surtout lorsqu’il s’agit d’un ouvrage titanesque et qui a son histoire !! En ce qui concerne le succès de tel ou tel modèle , c’est un mystère !
    Merci pour tes explications sur la technique , je suis toujours partante …
    Bisous et douce soirée

    J'aime

Les commentaires sont fermés.