Appliqué

Décore ta biaude…

Comme je le disais la semaine dernière, il n’est pas toujours facile de faire dans les cadeaux home-made lorsque les enfants grandissent. Autant dire que je n’espérais pas beaucoup d’enthousiasme devant la bricole concoctée pour Junior. Et pourtant, ce fut un succès…

Pour commencer, il faut nous replacer dans le contexte estudiantin dans lequel évolue le jeune homme: l’ENSAM. Cette institution fondée en 1780 par le duc de La Rochefoucauld-Liancourt a pour première vocation d’instruire les enfants des soldats pauvres de son régiment de dragons. En 1806, sous le Premier Empire elle devient l’École d’Arts et Métiers, qui prépare depuis au métier d’ingénieur. Napoléon Ier lui réaffecte alors certains bâtiments conventuels désaffectés par la Révolution Française.

Pour contrer le sérieux de leur institution, les étudiants Gadzarts ont imaginé au fil des ans un certain nombre de traditions plus ou moins loufoques et même leur propre argot !

Junior va vivre durant deux ans au rythme de l’usinage, un ensemble d’événement collectifs destiné à acquérir l’esprit des Gadzarts. Rien à voir avec un bizutage, c’est plutôt un système de compagnonnage. Bien évidemment, comme la plupart des cours, ces événements se passent actuellement en vidéo conférence, mais ça n’empêche pas Junior d’être très impliqué dans l’affaire.

Pour se reconnaitre au premier coup d’œil hors du campus, les futurs gadzarts portent une blouse grise qu’ils appellent leur biaude. Pour la petite histoire, dans le parler bourguignon d’autrefois, la biaude désignait la blouse du paysan du Morvan. Aujourd’hui, ça qualifie une nippe de piètre qualité.

En parallèle, lors de ses repérages de cadeaux de Noël au début de l’hiver, j’avais bien noté l’intérêt de monsieur Verveine junior pour les pulls de Ralph Lauren agrémentés d’un motif en forme d’ours en peluche. À 400 euros, c’est inabordable… Mais ça m’a donné une inspiration.

Après avoir imprimé le motif à la bonne taille, je l’ai décalqué sur du thermocollant double-face. Le visage de l’ours est coupé dans des lainages et les pièces sont assemblées à la main au point de feston .

Le corps et les vêtements sont coupés dans des chutes de tissu, appliqués et rebrodés à la machine à coudre sur un support en tissu gris thermocollant. J’ai ensuite recoupé au ras des appliqués. Sur son jean et son tee-shirt blanc, l’ours porte une biaude, évidemment.

La touche finale : l’insigne de l’ENSAM d’Angers. Après l’avoir photographié, je l’ai imprimé en miniature sur du coton blanc et appliqué sur la biaude.

Pour l’instant, Junior n’est pas encore autorisé à personnaliser sa biaude – le processus d’usinage n’en est qu’à ses prémices. Mais il est tout à fait content de cet ornement et se réjouit de l’installer en temps voulu en bonne place. Surtout, la perspective d’imprimer sur du tissu lui donne plein d’idées pour ses futures customisations.

Je serai donc très certainement mise à contribution pour d’autres délires créatifs. Pour avoir un petit aperçu de ce qui m’attend, jetez donc un coup d’œil sur cette collection de photos !

Si vous voulez tester l’impression sur tissu, je vous ai préparé un petit tutoriel sur la page dédiée. Bonne journée,

31 commentaires sur “Décore ta biaude…

  1. Tu as raison ça devient compliqué , attend qu’il soit en couple encore une autre prise de tête pour les cadeaux . Je m’égare ce petit nounours est top super look ça vaut largement tous les RALF LAURENCE .

    J'aime

  2. Vive ces juniors qui nous font sortir de nos zones de confort !!! Tu as magnifiquement réussi ton ours, bravo !!! Douce journée

    J'aime

  3. Magnifique. Quel beau travail. Bravo. Comprends que Junior sera fier d’autant plus réalisé par les petites mains de sa Maman. Belle journée. Ici c’est la pluie après le gel. Bises de la Lorraine belge.

    J'aime

  4. Bravo. Très belle réalisation.
    J’ai participé à la réalisation de la faluche, sorte de béret très orné .

    J'aime

    1. ah oui, quand j’étais à l’université les étudiants de médecine et pharmacie rivalisaient d’imagination… et pourtant le support laissait moins de place pour exprimer sa créativité!

      J'aime

  5. Tu es une fée…..ton junior peut être fier de sa maman. Ce nours est trop mignon et Raph Lauren pourrait t’engager ! Superbe !!!

    J'aime

  6. Les idées cadeaux sont toujours plus difficile à trouver pour les garçons, il faut laisser les oreilles trainer en permanence et ensuite avoir beaucoup d’imaginations mais là tu n’en manques pas! ton ours est vraiment très réussi, fiston à une maman qui assure! bonne journée Muriel, bisous.

    J'aime

  7. Quelle idée ! Et heureuse que Junior soit satisfait de l’aide de sa Maman.

    Ces blouses me rappellent celles entrevues à Cluny en septembre dernier. Nous nous étions arrêtés dans cette ville pour visiter l’abbaye où nous avons croisé des jeunes avec ces blouses ornementées de dessins tous plus bizarres les uns que les autres pour les non initiés que nous étions. Puis le guide nous a expliqué et là évidemment cela prend une toute autre dimension.

    J'aime

  8. c’est chouette de telles perspectives de formation et de groupe, malgré les restrictions actuelles. Et Angers est une belle ville, nous nous y étions arrêtés à Noël 2019 (privés de séjour Vendée-Indre cette année)

    Bravo pour ce motif; je comprends que pour l’instant une des faces thermocollantes reste en attente 😉 je ne sais pas quelle est la spécialité de ton fils mais toi aussi, tu vas te frotter à diverses techniques d’impression… et de piquage (expérience grâce au livre de Roxane ?)

    J'aime

  9. Chouette idée !
    Je ne connais pas l’ENSAM et ca m’a l’air bien joli. mon fils est étudiant à L’ASTA à Angers. J’irai faire un tour à l’ENSAM lors de ma prochaine visite.

    J'aime

  10. MERCIIIIIIIII pour ce chouette reportage. Je ne connaissais pas du tout cette école et ses habitudes.
    J’adoooore ton ourson
    Wahou les belles blouses (suivant ton lien)

    J'aime

  11. Très réussi ce nounours qui rivalise sans conteste avec ceux de Ralph Laurens, il ne te reste plus qu’à customiser tous les pulls de ton fils

    J'aime

  12. Trop drôle d’entendre parler de biaude …ça fait bien longtemps que je n’avais pas entendu ce mot
    également utilisé autrefois dans mon Berry natal !!!
    Trop trop beau cet ours !!! Bravo !!!
    Merci et bonne journée

    J'aime

  13. Ingénieuse idée, très joliment réalisée, bravo !!
    Je souhaite à ton fiston un parcours réussi, qui lui donne toute satisfaction…
    Je vois aussi que la créativité est une affaire de famille…
    Belle soirée, bises

    J'aime

  14. Ecole et habitudes inconnues pour moi. La biaude je ne connaissais pas non plus… Me coucherai moins sotte ce soir !
    Ton ours est super sympa.
    Bizz

    J'aime

  15. Belle idée et jolie histoire.
    Je souhaite deux bonnes années à ton fils sous la protection de cet ours… et de ce qui sera ajouté !

    J'aime

  16. Belle réalisation ! J’adore ce nours …
    Quelle surprise en lisant ton titre, plein de souvenirs sont remontés avec la biaude de ma grand mère bourguignonne…..

    J'aime

  17. Bravo pour cet adorable ours. Ton fils est bien gâté. Chouette ta créativité.
    Merci pour l’explication de l’utilisation de la biaude.

    J'aime

  18. Belle créations, comme quoi on à toujours besoin d’une maman créative…. j’ai vu tous ces gadzards à Cluny dans leurs vestes décorées toutes plus belles les unes que les autres lors d’un séjour dans la région ( j’avais mis des photos sur Instagram il y a qq années tellement j’avais trouvé ça magique, leur bâtisse est aussi superbe et doté d’un côté architectural que j’affectionne mais qui doit être un gouffre à entretenir , bref je me perds en détails tellement ça m’a plu)
    Tout ça pour dire que là custom du pull est une bonne idée et tellement plus fun… ça développe l’imagination… et le principal est de prendre du plaisir à la création …bravo 👏👏👏👏

    J'aime

Les commentaires sont fermés.